PISCINE ANCELY : RENOVATION ET OUVERTURE 2017 C’EST TOUJOURS POSSIBLE !!!!

Piscine-Ancely-©CoteToulouse-630x0

 Notre détermination ne faiblira pas, même si le Maire de Toulouse est aux abonnés absents depuis octobre 2016. Pourtant tous les éléments sont là pour enfin sortir de cette impasse, respecter la parole donnée, ainsi que la convention signée en 1984 par Dominique Baudis, qui court jusqu’en 2020.

Le 25 Mai 2016, M. Moudenc, accueilli sur le quartier Arènes Romaines par un rassemblement citoyen pour la sauvegarde de la Piscine Ancely avait affirmé son « attachement au service public, dont la vocation n’est pas la rentabilité », et annoncé, sans l’étayer, le chiffre de 2,8 millions d’euros pour la rénovation de l’ensemble nautique Ancely.

Ce lot étant propriété de la S.A. HLM des Chalets, sous convention d’entretien et d’exploitation avec la Ville depuis 1984, il s’était dit prêt à s’engager pour moitié sur le coût d’une rénovation. Malgré nos demandes, la nature des travaux envisagés et leurs devis ne nous ont jamais été transmis.

L’A.P.A. a été reçue par M. Méric, président du Conseil départemental 31, actionnaire majoritaire de la S.A. les Chalets, qui nous a annoncé qu’une subvention de 20 millions d’euros était programmée pour les équipements sportifs, crèches et écoles de la ville de Toulouse, que sa destination restait à négocier avec les services municipaux, et qu’il insisterait particulièrement pour qu’elle intègre la rénovation de l’ensemble nautique Ancely.

Une avancée déterminante : le 2 octobre 2016, M. Coltat, directeur général de la S.A. des Chalets exprime au Maire par courrier l’intention de sa société de céder pour l’euro symbolique le lot Piscine et MJC Ancely à la Ville de Toulouse. L’argument mis en avant par la mairie de la destination de la subvention du Conseil Départemental réservée pour les équipements municipaux est désormais résolu par cette proposition de donation.

Mars 2017, toujours aucune réponse de la Mairie, ni à la société des Chalets, ni à notre demande d’audience. Nous avons aussi demandé au service des sports les chiffres permettant de mesurer la fréquentation estivale des piscines à Toulouse : aucune réponse. QUEL MEPRIS ! Le Plan Piscine annoncé par Mme Arribagé, élue aux sports et députée UMP-LR est lui aussi toujours en attente : ce sont 4 bassins qui ont fermé depuis l’arrivée aux affaires de cette équipe municipale…

 Les habitants se sentent abandonnés, plus aucune piscine dans le secteur 6, celle d’Ancely était le seul équipement ouvert au public l’été. Nous refusons de revivre le même été qu’en 2016, avec le quartier Ancely déserté et abandonné aux trafics, une dégradation sévère du bien-vivre, sans espace de fraicheur et de baignade pour affronter la canicule. Pendant ce temps, les promoteurs immobiliers (Cartoucherie, Flambère) vantent leurs produits en s’appuyant notamment sur la proximité d’une piscine d’été…

 Monsieur le Maire, les besoins des toulousains ne se résument pas à une 3ème ligne de métro et à un hypothétique classement à l’Unesco du centre-ville. La hausse des impôts locaux, que vous avez opérée malgré vos promesses doit permettre le maintien et le développement des équipements publics dans les quartiers.

Notre mobilisation va se poursuivre et s’amplifier : nous oeuvrerons pour que le projet de rénovation avance et qu’une ouverture pour l’été 2017 se concrétise.

Publicités